Documents pour «Musique»

Mexique - les troubadours de la révolution mexicaine

De Henri Lecomte

54min03

Le Mex­ique est un con­ser­va­toire vivant de musiques, de chan­sons et de danses, échos sen­si­bles de sa longue et tumultueuse his­toire. L’Histoire du Mex­ique a connu des empires fastueux, notam­ment ceux des Mayas et des Aztèques. A par­tir du15ème siè­cle, les Espag­nols ont apporté leurs instru­ments, mais ceux ci n’ont pas tardé à s’adapter au génie pro­pre du peu­ple mex­i­cain, qui a créé toute une gamme d’instruments à cordes. Toutes ces influ­ences, remaniées dans un inces­sant tra­vail de créa­tion pop­u­laire, ont pro­duit une musique d’une extrême richesse qui éclate lit­térale­ment avec le for­mi­da­ble élan de la révo­lu­tion de 1910. À tra­vers tout le pays, musi­ciens et chanteurs créent alors des cen­taines d’hymnes, romances ou cor­ri­dos, à la gloire d’Emiliano Zap­ata, de Pan­cho Villa et de leurs soldats.

Salsa Opus 4 - Venezuela, visa pour les barrios épisode 4/5

De Yves Billon

1h12min08

Le Venezuela dis­pose d’un passé musi­cal très riche. Les rythmes de la Soca, du Méren­gué, du Calypso et des Steel Band se mélan­gent en une Salsa à la saveur vio­lente et orig­i­nale. Ailleurs, c’est Oscar D’LEON et la Dimen­sion Latina qui sont à l’origine du boom de la Salsa. Chaque province apporte sa con­tri­bu­tion. A Barlovento ce sont les rythmes des tam­bours des descen­dants d’esclaves, à Mara­caïbo ce sont les adeptes de la Gaïta Zuliana, à El Callao et sur la côte atlan­tique, c’est le Calypso. Toutes ces influ­ences musi­cales qu’elles soient afro-antillaises ou latines ont su s’intégrer à la grande tra­di­tion caribéenne de la danse et de la fête au Venezuela .

Salsa Opus 3 - Puerto Rico, ça balance sous les cocotiers épisode 3/5

De Yves Billon

55min56

Puerto Rico a donné le jour à la plus célèbre des idoles de la Salsa : “Ismaël Rivera”, surnommé le “Sonero Mayor”. Il fut le pro­mo­teur d’une ver­sion mod­erne de l’un des folk­lores les plus riches de la Caraïbe : la Bomba, musique à danser située à la con­flu­ence des courants issus de l’Afrique, arrivés avec la traite, issus de l’Espagne lors de la coloni­sa­tion et du pro­pre pat­ri­moine indigène. Puerto Rico, ce grand réser­voir de l’émigration New Yorkaise, s’est nourri en retour des créa­tions artis­tiques de la cap­i­tale de la Salsa.

Salsa Opus 2 - Colombie, un pays tropical épisode 2/5

De Yves Billon

56min51

En Colom­bie, la Salsa, cette sauce à la mode cubaine, déjà forte­ment pimen­tée, s’est chargée de toutes les saveurs des musiques et des rythmes tra­di­tion­nels locaux. Deux grandes villes, Cali et Bar­ran­quilla, se dis­putent depuis tou­jours le titre de cap­i­tale de la Salsa à coup de shows, de foires et de car­navals. Dans les ports, les bateaux à vapeur sont devenus des car­gos, mais ils arrivent tou­jours chargés des derniers long plays de la Salsa New Yorkaise. Chaque car­naval est voué à l’adoration de la Salsa, qu’il décline avec des motifs vio­lem­ment exo­tiques. Dans ce pays rav­agé par une vio­lence endémique, la musique est dev­enue l’un des rares espaces où il fait bon vivre.

Salsa Opus 1 - New York, notre monde latin épisode 1/5

De Yves Billon

55min18

Dans le creuset New Yorkais, l’avènement de la salsa a peut être réal­isé le vieux rêve du Général Boli­var : “Unir sous une même ban­nière, au sein d’une même cul­ture, d’une même pas­sion des peu­ples aussi dif­férents que les Colom­bi­ens, les Por­tor­i­cains ou les Cubains”. La salsa à New York est une musique pro­fondé­ment latine qui a per­mis à tous les dérac­inés de revendi­quer leur langue et leur culture.

Cuba Son

De Yves Billon

1h30min43

“Les retraités de San­ti­ago”, est sans doute l’un des groupes les plus authen­tiques de Cuba. Il est une preuve vivante que ce rythme typ­ique de “l’Este” a su con­server une vigueur et une fraîcheur ancrée dans le quo­ti­dien de Santiago. C’est en 1994 que Mario Car­casés Ama­bile, 75 ans, s’est retrouvé chez lui jouis­sant d’une dou­ble retraite (celle de sa pro­fes­sion de boucher d’abattoir et celle de chanteur dans le groupe “Sanes de Orunte”). Refu­sant cette retraite imposée, il a con­va­incu ses amis musi­ciens de se join­dre à lui. Ils ont répété pen­dant trois mois chez Mario et leur pre­mier con­cert a été pour la chaîne de télévi­sion locale de San­ti­ago de Cuba… Ce fut un succès. Après leur représen­ta­tion, sur le chemin qui les rame­nait chez eux, les gens les ont reconnu et les ont félic­ité. Une fois arrivés dans leurs quartiers, l’accueil fut encore plus important…

Salsa Opus 5 - Cuba, du rhum entre les oreilles épisode 5/5

De Yves Billon

1h35min16

L’histoire de Cuba est dans la fumée de son tabac, dans la douceur de la canne qui fait le sucre, mais surtout dans les rythmes qui font sa musique. Blanc, sucre et gui­tare, nègre, tabac et tam­bours, depuis le 16ème siè­cle jusqu’à nos jours, ces élé­ments se sont mélangés avec la même fer­veur créa­tive. Aujourd’hui le mulâtre, le café au lait, le Bongo, la con­tredanse, le tango, la habanera et le dan­zon, la Rumba et le Bembe avec le Créole, et ce Son qui énerve. La Salsa n’existe pas, c’est du Son, de la musique cubaine tra­di­tion­nelle. Voilà ce que répè­tent inlass­able­ment les pro­tag­o­nistes de ce grand art populaire.

The fabulous Dorsey's

De Alfred E. Green

1h25min01

Les hauts et les bas des frères Dorsey sur l'étrange le chemin de la mémoire. Tommy et Jimmy Dorsey jouent eux-mêmes leur musique excellente. Depuis leur éducation par leur père qui insiste pour qu'ils apprennent la musique, à la rupture qui a vu leurs carrières monter encore plus haut.

L'art, reflet de la socété ? - Esteban Buch

Esteban Buch

40min24

Une conférence de l'UTLS au Lycée
L'art, reflet de la socété ? par Esteban Buch
Lycée François 1er (77 Fontainebleau)

Voyage dans la culture et la musique du Haut-Atlas marocain 2ème partie

Yves FERRATON

54min25

Dans le cadre du voyage d'étude d'un groupe d'étudiants et d'enseignants de l'Institut de Musicologie de l'Université Nancy 2 dans le Haut Atlas marocain.
Découverte musicale et culturelle reliée aux enseignements dispensés par Messieurs Yves Ferraton et André Humbert respectivement en musicologie et en géograhie physique & humaine.

Voyage dans la culture et la musique du Haut-Atlas marocain 1ère partie

André Humbert

52min05

Dans le cadre du voyage d'étude d'un groupe d'étudiants et d'enseignants de l'Institut de Musicologie de l'Université Nancy 2 dans le Haut Atlas marocain.
Découverte musicale et culturelle reliée aux enseignements dispensés par Messieurs Yves Ferraton et André Humbert respectivement en musicologie et en géograhie physique & humaine

Comment le film a inventé le rock (et réciproquement). Conférence de François Bon

La Cinémathèque française

1h03min37

Si la révolution rock a pris une telle ampleur, une telle échelle, à telle simultanéité, c'est aussi qu'elle correspondait à l'éclosion de masse d'un nouveau media : la télévision. C'est du sein de cette relation qu'ont émergé une suite de films qui cherchaient pour leur propre compte une image du héros, de la légende.
L'histoire filmique très documentée des Rolling Stones, depuis les premières captations télévisées, shows mis en scène ou actualités, jusqu'à la grande trilogie Gimmie Shelter (Maysles), One + One (Godard), Cocksucker Blues (Frank) des années 69-72, peut servir de marqueur. L'histoire filmique inégale de Dylan, des Who, de Led Zeppelin pourrait alors devenir une histoire singulière d'enjeux esthétiques dont ne disposaient pas les acteurs eux-mêmes, et par là une inscription de la dimension symbolique de cette légende.