Documents pour «infection»

Navy Seals vs. Zombies

De Stanton Barrett

1h27min56

Après avoir perdu contact avec le vice-président au cours d’une visite de routine en Louisiane, le gouvernement américain envoie une équipe des forces spéciales de la Navy.
Envoyés dans une zone de combat, les soldats se rendent rapidement compte qu’ils n’ont pas affaire à un ennemi normal. La ville est assiégée par des hordes de morts-vivants rapides et affamés. L’infection se répand et une guerre urbaine a débuté.
Sans aucun remède à l’horizon et le temps leur glissant entre les doigts, l’unité d’élite doit survivre à la plus terrible des missions.

API 2010 Nancy : Recommandations du Haut Conseil de la santé publique relatives aux infections.

Bruno GRANDBASTIEN

36min28

Thème : Actualités en Pathologies Infectieuses.
Titre : API 2010 Nancy : Recommandations du Haut Conseil de la santé publique relatives aux infections associées aux soins et aux bactéries résistantes aux antibiotiques.
Résumé : Le Haut Conseil de la santé publique est un organisme public d’expertise, qui fonctionne en commissions spécialisées et groupes de travail permanents. Une commission spécialisée concerne la «sécurité des patients : infections nosocomiales et autre événements indésirables liés aux soins et aux pratiques » (CsSP).
Résumé des nouvelles recommandations.

Prévention du risque infectieux:
– Prévention de la transmission croisée
– Actualisation des recommandations Clostridium difficile
– Désinfection des sondes d’échographie
– « Surveiller et prévenir les IAS » (actualisation des « 100 recos »)
Gestion de micro-organismes émergents
– Maîtrise des ERG en établissement de santé
– Bactéries hautement résistantes aux ATB importées

Risque infectieux dans la communauté :
– Prise en charge et prévention des infections cutanées à S. aureus résistant à la méticilline (SARM Co)
– Prévenir l’émergence des entérobactéries BLSE et lutter contre leur dissémination (cible E. coli BLSE CTX-M).

Auteur : Bruno GRANDBASTIEN (Haut Conseil de la santé publique (HCSP), Commission spécialisée « sécurité des patients » (CsSP), CHRU de Lille, Service de Gestion du Risque Infectieux et des Vigilances (SGRIVi), Lille).
SCD Médecine.

IP3S session X - TICE et Odontologie

Y. DELBOS

1h49min04

Pour une politique des TICE en Odontologie par Y. DELBOS, J.F. PELI (Bordeaux) Un site internet de prévention de la carie chez l’enfant dans le cadre de la formation des étudiants de Rennes par A. HUET, J.C. ROBERT (Rennes 1) Mise en place du cours d'Odontologie Pédiatrique de D2, Le cours et son évaluation par A. MARIE COUSIN, JC ROBERT, A. HUET, JL SIXOU (Rennes 1) Bactériologie : L’écologie de la bouche. Une application : la flore endodontique de la dent infectée par A. MARIE COUSIN, F. PEREZ (Rennes 1) Apport filmographique de la plate-forme Moodle pour l’enseignement de l’Odontologie chirurgicale par G. De MELLO, X. MEZIERES (Rennes 1) Utilisation de la Plateforme SPIRAL à l’UFR d’Odontologie de Lyon par O. ROBIN, J.C. FARGES, C. CHENAVAS (Lyon1)

Cafés des Sciences Nancy 2007 - Maladies nosocomiales : les hôpitaux sont-ils sûrs?

Christian RABAUD

1h16min43

Organisés par les universités de Lorraine en collaboration avec l’INSERM, le CNRS, l’INRIA et l’INRA Résumé : Les infections contractées à l'hôpital sont une réalité : dues en partie aux salles d'opération et au matériel, mais également aux propres bactéries du patient. Elles touchent chaque année entre 700 000 et un million de personnes en France. Ces infections nosocomiales peuvent se traduire sous différentes formes : infections respiratoires, urinaires, bactériémie... Quels sont les facteurs de risque ? Quelles précautions faut-il prendre ? Ces infections sont-elles inévitables ? En 2001, une enquête a été réalisée à l'échelon national dans 1 533 hôpitaux (environ 91 % des lits d'hospitalisation publique). Résultat : 6,9 % des patients présentaient une infection nosocomiale, ce taux variant en fonction de la situation médicale du patient et de la charge en soins. Intervenants : > Dr Loic Simon, service d'hygiène hospitalière du CHU de Nancy > Pr Christian Rabaud, président du Comité de Lutte contre les Infections Nosocomiales du CHU de Nancy > Catherine Courtault, chercheur à l'Institut de Sciences criminelles et droit médical, Université Nancy 2 SCD Médecine.

Exérèse coelioscopique d'une bandelette de promontofixation antérieure

A. BRACQ

04min51

Ablation coelioscopique de la partie maximale d'une bandelette de promontofixation antérieure pour des granulomes infectés de la paroi antérieure du vagin sur des fils non résorbables avec érosion de la bandelette synthétique. Origine FILMED : 106 5204 117 Générique Auteur : Bracq A. FILMED : 106 5204 117

Les pansements occlusifs

M. JACQUE

15min00

Pendant longtemps, il a été admis que les risques d'infection étaient prévenus en gardant la plaie aussi sèche que possible. cette conception est aujourd'hui remise en cause, les pansements occlusifs démontrant leurs effets bénéfiques sur la cicatrisation dans un environnement humide. D'où l'apparition des pansements modernes tels les hydrocolloïdes, les alginates, les mousses, les hydrofibres ou les hydrogels. Quels sont les critères de choix de ces nouveaux pansements? Comment les utiliser? Quels sont leurs avantages et leurs inconvénients? Quels sont les mécanismes de la cicatrisation? Ce film a été réalisé pour les étudiants en pharmacie avant leur stage hospitalier. Les pharmaciens d'officine pourraient également en tirer profit. Origine FILMED - 102 4002 047 Générique Auteur: Jacque M. Référence Filmed: 102 4002 047 SCD médecine

La préparation cutanée de l'opéré

M. HENICQUE

09min00

L'infection du site opératoire (ISO) est la complication la plus fréquente des interventions chirurgicales. L'antibioprophylaxie et la préparation cutanée de l'opéré ont fait la preuve de leur efficacité dans la réduction des ISO. La préparation cutanée de l'opéré doit suivre des règles strictes qui sont érigées en protocoles. Elle n'est pas un rite, son respect passe par l'information et la sensibilisation des patients qui jouent ici un rôle majeur. Ce document visuel sera également un outil pédagogique et de communication, utilisé par les instituts de formation et les équipes chirurgicales. Dans le cadre de l'accréditation, seule une stratégie globale allant de la rédaction de procédure en passant par l'information permet une prise en charge de qualité de l'opéré. Origine FILMED 2004 - 104 4501 128 Générique Auteur: Henicque M. Référence Filmed: 104 4501 128 SCD M2DECINE

CLPT : Infectiologie respiratoire. Emergence des bactéries multi-résistantes

Alain LOZNIEWSKI

1h09min11

Le Pr. Alain Lozniewski montre l'évolution des résistances bactérienne et les mécanismes mis en oeuvre? Origine Canal U/Médecine Générique Pr Alain Lozniévski Réalisation et production : Canal U/Médecine, SPI-EAO

Journées CLPT. Infectiologie respiratoire. Conférence de consensus 2006 : actualisation du traitement des infections respiratoires

Pierre ZUCK

25min16

Le Dr Pierre Zuck présente la suite de la conférence de consensus de 2006 en terme d'actualisation du traitement des infections respiratoire. Origine Canal U/Médecine Générique Dr Pierre Zuck Réalisation et production : Canal U/Médecine, SPI-EAO

Journées CLPT. Infectiologie respiratoire. Antibiotiques : Les nouvelles molécules.

Mayaud CHARLES

41min25

Le Pr. Charles Mayaud présente les nouveautés en antibiothérapie des infections pulmonaires , leur tolérance, et la stratégie thérapeutique en cas de PAC. Il s'interroge également sur la durée optimale de l'antibiothérapie au cours des infections respiratoires, et de l'intérêt d'une bithérapie systématique au cours des PAC et en particulier de l'adjonction d'un macrolide. Origine CLPT et Canal U/Médecine Générique Pr. Charles Mayaud. Réalisation et production : Canalu U/Médecibe, SPI-EAO SCD médecine

Granulomatoses systémiques - les déficits immunitaires

Kaïss LASSOUED

36min17

Le Professeur Lassoued nous présente les différents déficits immunitaires liés aux granulomatoses systémiques. Il existe environ 100 déficits immunitaires primitifs répertoriés. Des progrès considérables ont été effectués dans ce domaine. Sont présentés ici 3 types de déficits primitifs avec 3 variétés différentes de granulomes. Sont étudiés aussi le déficit immunitaire commun variable combiné au granulome et les mutations géniques Origine Les granulomatoses systèmiques - Hôpital Sud à Amiens. Canal-U Médecine et Santé. Générique Réalisation : CERIMES - SPI-EAO SCD Médecine

La diversité immunologique

Jean-Claude WEILL

1h26min32

La diversité du système immunitaire doit faire face à la diversité du monde extérieur, et plus précisément à celle des pathogènes : bactéries, virus, parasites. Suivant les espèces des stratégies cellulaires et moléculaires différentes ont été mises en place afin de répondre à ce défi. Comment se déroule cette course aux armements entre le système immunitaire et les agents infectieux et où s'arrête la capacité du système immunitaire face à un ennemi aussi multiple et varié. Derrière ce questionnement se profile l'éternel espoir de prolonger la vie. L'homme peut-il supplanter l'évolution dont le projet essentiel est la reproduction. Cette question éthique risque d'être abordée très différemment par les humains suivant leur foi et leur culture.