Cinéma

Focus sur Jean-Gabriel Périot

Marguerite met aujourd'hui en avant le réalisateur français Jean Gabriel Périot

Né en France en 1974, Jean-Gabriel Périot a réalisé plusieurs courts-métrages à la frontière du documentaire, de l'animation et de l'expérimental. Il développe son propre style de montage qui interroge la violence et l'histoire à partir d'archives filmiques et photographiques. Ses films, dont Dies Irae, Eût-elle été criminelle…, Nijuman no borei (200000 fantômes) ou The Devil ont été récompensés dans de très nombreux festivals à travers le monde. Son premier long-métrage, Une jeunesse allemande a fait l’ouverture de la section Panorama au festival de Berlin 2015 avant de sortir sur les écrans allemands, suisses et français et de remporter de nombreux prix en festivals"   Source:ACID 

Retrouvez une sélection de ces courts-métrages :

The Devil

De Jean-Gabriel Périot

07min51

Vous ne savez pas qui nous sommes....

200 000 Fantômes

De Jean-Gabriel Périot

10min54

Le A-Bomb Dome est le nom d'un ancien centre d'affaires japonais devenu le symbole de la destruction de la ville d'Hiroshima par la bombe atomique américaine en 1945. Construit en 1915, c'est le seul bâtiment à être resté debout dans l'entourage immédiat du lieu de l'explosion. Le A-Bomb Dome n'a jamais été restauré ; demeuré tel qu'au jour du bombardement, il est très vite devenu le monument souvenir des centaines de milliers de mort du 6 août 1945. Le film est composé de photographies provenant de sources hétéroclites (fonds publics, archives de la ville, photographies de particuliers, clichés que le réalisateur a lui même réalisés sur place) pour parvenir, à partir de fragments de mémoires individuelles, à (re)construire une mémoire collective. 

Dies irae

De Jean-Gabriel Périot

09min44

De ton amour
Ressouviens-toi, pour qu’en ce jour
Je ne sois perdu sans retour.    

We are Winning Don't Forget

De Jean-Gabriel Périot

06min44

De la représentation du travail comme valeur... Où l'on reparle de la lutte des classes.

Le jour a vaincu la nuit

De Jean-Gabriel Périot

28min33

Huit portraits. Huit rêves. Huit évasions. Les détenus de la maison d’arrêt d’Orléans ont et font des rêves. Le réalisateur Jean-Gabriel Périot leur a demandé de les raconter face à la caméra.     

Eût-elle été criminelle...

De Jean-Gabriel Périot

09min39

France, été 1944, la libération : une foule en liesse exprime sa joie après 5 années d’occupation faite de privations, de souffrances et d’humiliations. Une masse intergénérationnelle processionne joyeusement à travers les rues du pays, brandissant des drapeaux tricolores, étendards d’une patrie unie dans un même sentiment de soulagement et d’espoir. La belliqueuse « Marseillaise » accompagne ces images d’archives qui retracent la guerre, les alliés, les camps, le nazisme, Hitler… Les images défilent comme des souvenirs qui font mal et que l’on veut vite oublier puis, le rythme effréné ralentit et l’on aperçoit çà et là des visages, on capture des regards et telle une gifle cinglante, Périot nous fait alors découvrir le revers de la médaille, l’envers du décor, celui qui ne se trouve pas dans les manuels d’histoire. Il s’arrête sur des images d’archives qui dérangent et font honte : la tonte des femmes accusées de collaboration avec l’occupant allemand.

Entre chiens et loups

De Jean-Gabriel Périot

28min42

Jeune homme cherche travail...

Le temps passe

De Jean-Gabriel Périot

03min53

Clip du premier titre du duo Lady Sir, composé de Rachida Brakni et de Gaëtan Roussel. « Le clip, réalisé par Jean Gabriel Périot à partir de documentaires et d’actualités en France dans les années 60 est une lecture quasi onirique de la chanson. Avec ses séquences de manifestations, grèves, occupations d’usines mais aussi ses visages graves, émouvants, combatifs, le clip montre qu’à l’instar de la chanson qui se joue du temps, ces images d’une époque révolue résonnent encore fortement dans notre imaginaire contemporain, appellent une énergie collective. »

César 2018

La 43ème édition  des César vient à peine de rendre son palmarès.

Avec respectivement 6  et 5 statuettes chachun, "120 battements par minute" et "Au revoir là-haut" sont les grands vainqueurs de cette cérémonie.

 

A noter :

Albert Dupontel repart donc avec cinq César dont  de la Meilleure réalisation pour "Au revoir là-haut", "Les Bigourneaux"  d'Alice Vial  remporte le César de Meilleur Court-Métrage et Jeanne Balibar celui de la Meilleure actrice pour son rôle dans "Barbara".

marguerite vous  propose ses incontournables des Cesar 2018 :

 

Les films récompensés ou nommés:

Au revoir là-haut

De Albert Dupontel

1h57min37

Novembre 1919. Deux rescapés des tranchées, l'un dessinateur de génie, l'autre modeste comptable, décident de monter une arnaque aux monuments aux morts. Dans la France des années folles, l'entreprise va se révéler aussi dangereuse que spectaculaire..

Barbara

De Mathieu Amalric

1h38min55

Une actrice va jouer Barbara, le tournage va commencer bientôt. Elle travaille son personnage, la voix, les chansons, les partitions, les gestes, le tricot, les scènes à apprendre, ça va, ça avance, ça grandit, ça l'envahit même. Le réalisateur aussi travaille, par ses rencontres, par les archives, la musique, il se laisse submerger, envahir comme elle, par elle.

Un beau soleil intérieur

De Claire Denis

1h34min53

Isabelle, divorcée, un enfant, cherche un amour. Enfin un vrai amour.

Le sens de la fête

De Olivier Nakache

1h55min23

Max est traiteur depuis trente ans. Des fêtes, il en a organisé des centaines, il est même un peu au bout du parcours. Aujourd'hui c'est un sublime mariage dans un château du 17ème siècle, un de plus, celui de Pierre et Héléna. Comme d'habitude, Max a tout coordonné : il a recruté sa brigade de serveurs, de cuisiniers, de plongeurs, il a conseillé un photographe, réservé l'orchestre, arrangé la décoration florale, bref tous les ingrédients sont réunis pour que cette fête soit réussie... Mais la loi des séries va venir bouleverser un planning sur le fil,où chaque moment de bonheur et d'émotion risque de se transformer en désastre ou en chaos. Des préparatifs jusqu'à l'aube, nous allons vivre les coulisses de cette soirée à travers le regard de ceux qui travaillent et qui devront compter sur leur unique qualité commune : Le sens de la fête.

Patients

De Grand Corps Malade

1h51min14

Se laver, s'habiller, marcher, jouer au basket, voici ce que Ben ne peut plus faire à son arrivée dans un centre de rééducation suite à un grave accident. Ses nouveaux amis sont tétras, paras, traumas crâniens.... Bref, toute la crème du handicap.  Ensemble ils vont apprendre la patience. Ils vont résister, se vanner, s'engueuler, se séduire mais surtout trouver l'énergie pour réapprendre à vivre. 

Pépé le morse

Lucrèce Andreae

14min54

Sur la plage sombre et venteuse, Mémé prie, Maman hurle, les frangines s'en foutent, Lucas est seul. Pépé était bizarre comme type, maintenant il est mort.

Les bigorneaux

Alice Vial

24min12

À Brignogan-Plages, Zoé, 30 ans, travaille au bar “Les Bigorneaux”, avec son père Guy. Tantôt serveuse, barman, patronne, elle s'épuise à tout prendre en charge, épaulant Guy depuis la mort prématurée de sa mère. Un matin, Zoé se met à souffrir de vertiges et de nausées qui perturbent son quotidien. Elle craint d’être tombée enceinte, mais sa gynéco lui apprend qu’elle souffre d’un tout autre mal…

 

et en écho à la prochaine nuit du cout métrage 2018 L'ensemble de la sélection 2018 pour le César du  "Meilleur  court-métarge" :

Les bigorneaux

Alice Vial

24min12

À Brignogan-Plages, Zoé, 30 ans, travaille au bar “Les Bigorneaux”, avec son père Guy. Tantôt serveuse, barman, patronne, elle s'épuise à tout prendre en charge, épaulant Guy depuis la mort prématurée de sa mère. Un matin, Zoé se met à souffrir de vertiges et de nausées qui perturbent son quotidien. Elle craint d’être tombée enceinte, mais sa gynéco lui apprend qu’elle souffre d’un tout autre mal…

Marlon

Jessica Palud

19min29

Marlon, quatorze ans, rend visite à sa mère en prison pour la première fois depuis son incarcération. La jeune fille, protégée par sa famille et son entourage, s'entête malgré tout à croire que sa mère est son héroïne d'enfance.

Debout Kinshasa

De Sébastien Maitre

21min00

Pas de souliers vernis, pas d’école. Samuel 10 ans va découvrir dans Kinshasa la belle le royaume de la débrouille et de l’embrouille. Article 15 Papa...

Le bleu blanc rouge de mes cheveux

Josza Anjembe

20min42

À dix-sept ans, Seyna, une adolescente d'origine camerounaise, se passionne pour l'histoire de la France, le pays qui l'a vue naître et dont elle est profondément amoureuse. Son baccalauréat en poche et sa majorité approchant, Seyna n'aspire qu'à une chose : acquérir la nationalité française. Mais son père, Amidou, s'y oppose farouchement.

Les misérables

De Ladj Ly

15min54

Sig-Sauer à la ceinture et Tonfa à la main, Pento vient d'intégrer la brigade anti-criminalité de la Seine-Saint-Denis. Au contact de ses deux coéquipiers, il développe des méthodes particulières.

 

Retouvez l'ensemble du palmrès 2018, des infos et des bonus  sur  http://www.academie-cinema.org/

et le programme 2018 de la fête du court métarge : http://www.sceniquanon.com/1035-2/